Préparer sa retraite

COMMENT BIEN PREPARER SA RETRAITE ?

QUAND FAUT IL PREPARER SA RETRAITE ?

Pour bien préparer votre retraite, vous devez épargner le plus tôt possible. Et contrairement aux idées reçues, le moment idéal pour s’en préoccuper n’est pas à la réception du relevé de situation de carrière de la CNAV mais dès le début de votre vie active.

En effet, même si la retraite vous semble éloignée à présent, elle arrivera bien plus vite que vous ne vous l’imaginez.

De plus, il est difficile de se lancer dans des recherches et classements de documents de retraite qui date depuis le début de votre carrière à un âge avancé.

BESOIN DAVANTAGE DE CONSEILS POUR ANTICIPER AU MIEUX VOTRE RETRAITE ?

NOS CONSEILS POUR PREPARER VOTRE RETRAITE

1. Comment vous organisez pour votre retraite ?

N’attentez plus pour vous organiser ! Prenez une pochette et classez chaque année vos contrats de travail, vos fiches de paie, vos relevés de carrière, vos attestations de stage, de jobs… et tous les documents nécessaires se rapportant à votre activité professionnelle.
Il est vrai que les documents se perdent beaucoup plus facilement aujourd’hui avec Internet et les nouvelles technologies, on oublie de sauvegarder nos fichiers sur un disque externe et une panne engendre alors bien souvent une perte de données qui peut nous coûter très chère.

Il faut savoir que c’est à l’âge de 35 ans, que votre premier relevé de situation individuelle vous parviendra, et ce, tous les cinq ans. Ce document résume parfaitement votre situation professionnelle et vous devez le conserver pour votre retraite.

Enfin, l’idéal est de commencer à épargner le plus tôt possible, en continuant de s’autoriser une certaine marge consacrée à vos propres besoins et plaisirs personnels. Il ne s’agit pas de placer tout votre argent pour votre retraite mais de commencer, doucement, à vous constituer un capital.

2. Quels types de solutions existe t-il ?

Il existe plusieurs types de solutions pour vous accompagnez dans la constitution d’un capital disponible et consacré à votre retraite. Ils s’adressent chacun à différents profils et offre de multiples avantages en terme de fiscalité et de succession.

Le contrat Madelin

La Loi Madelin s’adresse aux travailleurs non salariés non agricoles (TNSNA) et vous permet de bénéficier d’un complément de retraite sous forme de rente viagère. Il s’agit d’un investissement volontaire et non obligatoire. Le montant du versement à effectuer est fixé au départ, et vous aurez la possibilité de déduire vos cotisations fiscalement dans une certaine limite. En revanche, vous ne pouvez pas retirer vos fonds lorsque vous le souhaitez, c’est seulement à votre sortie que vous en aurez la disponibilité.

Le PERP

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire fonctionne de la même manière que le contrat Madelin. Il est cependant plus souple car il offre la possibilité de verser vos cotisations de façon libre ou programmée à l’avance. Vous avez la possibilité de déduire vos cotisations de votre revenu net global dans une certaine limite. Ici encore, vous ne pouvez pas non plus récupérer votre épargne jusqu’à votre départ en retraite.

L’assurance-vie

Le contrat d’assurance vie vous permet de garantir et transmettre votre capital à un bénéficiaire désigné dans votre contrat qu’il récupèrera en cas de décès du souscripteur ou à terme du contrat. Les versements sont libres ou programmées à l’avance comme pour un PERP. Vos cotisations ne sont en revanche pas déductibles fiscalement mais vous pouvez récupérer votre capital ou une partie sous forme d’avance ou de rachat, à tout moment. Au niveau successoral, elle permet également de transmettre votre capital.

3. Comment préparer ma demande de retraite ?

Le choix de l’année de départ en retraite varie selon votre âge. Ce dernier oscille entre 60 et 62 ans en France, selon le mois de naissance à prendre en compte également. Cependant, vous pouvez demander à partir en retraite avant l’âge légal ou préférer rallonger votre carrière professionnelle.

De plus, les conditions de départ à la retraite change selon la nature de votre secteur d’activité. Il existe des conditions spécifiques pour les salariés dans le privé, les agents publics  ou encore les fonctionnaires. En effet, les conditions ne seront pas les mêmes en ce qui concerne le droit à une pension de retraite de base à taux plein, le droit à une retraite complémentaire, ou encore la possibilité de racheter ses années d’études, mais toutes les catégories sont éligibles à ces droits.

Une fois que vous savez lorsque vous souhaitez partir à la retraite, il vous faut considérer le montant de votre pension à l’aide de votre relevé de situation individuelle. De plus, sachez qu’il existe des simulateurs en ligne sur internet pour vous faire une idée.

Ensuite, vous devez aviser votre travail que vous partez en retraite, quatre mois à l’avance pour les salariés dans le privé et les agents publics, ou six mois à l’avance pour les fonctionnaires.

Vous pouvez ensuite demander la libération de votre PERP si vous en possédez un, et, si votre entreprise a mis en place un PERCO.

Si vous souhaitez poursuivre une activité professionnelle pendant votre retraite, vous devrez informer la caisse de retraite de votre cumul de revenus.

LA PRESSE EN PARLE !

Agora Finance vous apportera l’ensemble des services propre à la Gestion de Fortune

> Un département juridique et fiscal

> Un département Notarial spécialisé

> Un département Gestion Privée

Précédent

Suivant