Les précisions du Président sur la taxe à 75%

L’environnement fiscal est en pleine évolution depuis l’arrivée de la nouvelle majorité à l’assemblée. De nombreuses mesures ont été évoquées, si certaines ont été jetées aux oubliettes, d’autres restent d’actualité. C’est le cas notamment de la fameuse taxe de 75% sur les revenus dépassant le million d’euro. L’intervention du Président de la République Samedi 9 Septembre 2012 a permis de préciser certains points importants sur cet impôt si cher au nouveau gouvernement.

Cet impôt de 75% sur les revenus au-delà 1 millions d’euros avait besoin d’éclaircissement quant aux aménagements à venir.

Les précisions de François Hollande:
  • Les revenus du capital (plus-values, dividendes, intérêts, etc.) ne seront pas concernés par cette taxe. Ces revenus sont relativement importants dans les ménages gagnant plus d’un millions d’euros.
  • Les autres impôts versés tels que l’impôts sur le revenu ou la CSG-CRDS seront pris en compte.
  • Enfin, cette contribution étant exceptionnelle, elle ne sera à priori pas prolongée dans le temps. Elle est utilisée jusqu’à ce que les comptes aient été redressés, c’est à dire après environ deux ans.

 La rumeur d’aménagement pour les couples où la taxe s’établirait au-delà de deux millions d’euros a été démentie par François Hollande. Chaque revenu au dessus d’un million sera touché par l’impôt.

Deux à trois mille personnes devraient être concernées par cette taxe selon l’Elysée. Cette mesure est créée pour donner l’exemple et non pour dégager de nouvelles recettes a annoncé le Président.

Pour les autres revenus, une augmentation de l’IR est à prévoir.

Règlement général sur la protection des données

14 + 8 =

En savoir plus

Déclaration de revenus 2020

Déclaration de revenus 2020

Déclaration automatique, nouveau barème d’imposition…Découvrez les nouveaux changements pour la déclaration de vos revenus en 2020.

Investir avec la loi Denormandie 2020

Investir avec la loi Denormandie 2020

La loi Denormandie est un dispositif fiscal permettant d’investir dans l’immobilier ancien tout en bénéficiant d’une forte réduction d’impôts.