Le meilleur PER plan épargne retraite

Accueil » Placement financier » Le meilleur PER plan épargne retraite

Le Meilleur PER (plan épargne retraite) : mise à jour 2022

Quels sont les meilleurs PER ? Comment fonctionne le PER ? Quels sont les avantages fiscaux du PER ? En mai 2019, le gouvernement a mis en place la loi PACTE. Celle-ci a pour objectif de participer au développement des entreprises françaises et de changer leur place dans la société. Cette loi a également instauré le nouveau plan d’épargne pour la retraite : le PER disponible depuis le 1er octobre 2019.

Qu’est-ce que le PER (plan épargne retraite) ?

La loi Pacte 

La loi PACTE a été adoptée par le parlement français en mai 2019. Traitant de la croissance et de la transformation des entreprises, un vaste volet a été consacré à la réforme de la retraite. Le PER est issu d’un échange entre tous les acteurs du marché de la retraite: banques, assurances, fonds de retraite et mutuelles. Le PER a été créé pour se substituer aux anciens produits d’épargne (à partir d’octobre 2020) afin de proposer une solution d’épargne retraite plus claire, plus simple et plus flexible. Comment fonctionne le PER ? Comment gérer son PER ? Nos conseils en gestion de patrimoine pour investir et optimiser votre PER.

En résumé

Un point essentiel a été mis par le législateur sur l’attractivité et la simplicité de ce nouveau plan d’épargne retraite (PER) avec des points clés comme la sortie en capital, la portabilité des capitaux en fonction des évolutions professionnelles, ou encore la gestion pilotée proposée en gestion par défaut. 

Le Plan d’Epargne Retraite se compose de trois compartiments : le plan d’épargne individuel le PERIN, qui se substitue au Madelin et à l’actuel PERP; le PERCOL et le PERCAT qui viendront remplacer le PERCO et l’article 86. 

Tout titulaire d’une épargne retraite existante peut d’ores et déjà transférer ses actifs vers un nouveau PER, tout comme ceux ayant souscrit à un produit d’assurance vie

Quels sont les 3 différents PER ?

Le PERIN

Un plan d’épargne retraite individuel, dit PER individuel, PERin ou PERI (ayant vocation à remplacer les PERP, contrat Madelin, Prefon, CHR, Corem) 

Le PER individuel, connu aussi comme le PERIN, est ouvert à tous et peut être souscrit auprès d’un établissement financier ou auprès d’un assureur. Il vient remplacer le PERP et le contrat Madelin, qui ne seront plus disponibles à partir du 1er octobre 2020.

Toutefois, l’épargne déjà accumulée sur l’un de ces contrats peut être transférée sur un contrat PERIN.

Le PERCOL

Un plan d’épargne retraite entreprise collectif, dit PERE-collectif, PERE-CO ou PEREC (ayant vocation à remplacer le PERCO) 

Ce plan d’épargne à long terme permet, durant votre période d’activité d’économiser pour obtenir, avec l’aide de votre entreprise, au moment de la retraite un complément de revenus. Il est ouvert à tous les salariés, sans obligation de souscription.

Le PERCOL succède au Perco, ancien placement d’épargne, qui ne sera plus disponible à partir du 1er octobre 2020. Si vous possédez déjà un Perco, votre entreprise peut le transformer en PER d’entreprise collectif.

Le PERCAT

Un plan d’épargne retraite entreprise obligatoire, dit PERE-obligatoire, PERE-Ci ou PER ciblé (ayant vocation à remplacer le contrat article 83) 

Il s’agit du plan d’épargne retraite d’entreprise obligatoire. Il peut être ouvert à tous les salariés de l’entreprise ou à certaines catégories de salariés. Ceux concernés doivent obligatoirement souscrire à ce placement. Il succède aux contrats article 83 et donne droits à des avantages fiscaux.

Les droits du PERCAT sont transférables vers les autres types de PER. Si l’échéance du contrat est l’âge de départ à la retraite du salarié, il existe des cas de déblocage anticipés.

A lire également notre article sur les solutions pour optimiser les placements de trésorerie d’entreprise

Le PER

Quels sont les avantages fiscaux du PER ?

La fiscalité du Plan d’Epargne Retraite devient très attractive pour les épargnants. Afin d’inciter les contribuables à épargner davantage en vue de leur retraite, le gouvernement a multiplié les avantages accordés aux épargnants pour leur permettre de payer moins d’impôts.

Le PER permet de bénéficier d’une déduction fiscale « à l’entrée » sur la totalité des versements effectués chaque année. En revanche, l’impôt est dû « à la sortie » et est calculé en fonction de votre tranche marginale d’imposition au jour de votre retraite. Si vous optez pour une sortie en rentes viagères, celles-ci sont soumises à l’impôt sur le revenu, au même titre que les pensions de retraite, ainsi qu’aux prélèvements sociaux à 17,2 %

Quelle option fiscale choisir ?

Pour votre PER individuel vous pouvez choisir de ne pas appliquer la déduction fiscale à l’ouverture du contrat et vous disposerez de l’avantage fiscal au moment de la sortie. 

Pour le PERCAT et le PERCOL le renoncement à la déductibilité des versements permet d’atténuer la fiscalité à la sortie. Seules les plus-values du contrat seront imposées à la sortie. 

Le choix de la déductibilité doit s’envisager sous différents aspects. Principalement, plus vos versements mensuels sont élevés, plus il est pertinent d’opter pour la déductibilité des versements. L’option de la déductibilité s’adapte particulièrement avec une tranche marginale d’imposition (TMI) élevée supérieure à 11 %.  

La déduction fiscale du PER

Le nouveau PER est un condensé des précédents produits d’épargne retraite avec de 3 nouvelles possibilités de versements. 

1/ Les versements volontaires : libres, ces versements sont effectués par le titulaire du contrat quand il le souhaite. Le versement volontaire s’effectue sur les trois PER : le PERIN, le PERCOL, et le PERCAT. 

2/ Les versements obligatoires : ils sont versés par l’employeur et le salarié et sont uniquement investis sur le plan d’épargne obligatoire d’entreprise (PERCAT). 

3/ L’épargne salariale : l’essentiel des versements est constitué par l’abondement, la participation et l’intéressement. Ceux-ci sont uniquement effectués sur le PERCOL.

Le régime social et fiscal du nouveau PER s’inspire des contrats précédents existant avant la loi PACTE. Destiné à la retraite, la fiscalité à la sortie est plus avantageuse. Un élément nouveau renforce l’attractivité du nouveau PER: la déductibilité des versements à l’entrée. Vous devez toutefois restez attentif aux prélèvements sociaux et aux règles d’imposition selon le type de versement. 

Contacter votre conseiller en gestion privée
Contacter votre conseiller en gestion privée

La fiscalité du capital 

La fiscalité du capital sera prise en compte au moment de la sortie du Plan d’Epargne Retraite. Le choix de versement initial ainsi que la sortie retenue par l’épargnant sera nécessaire au professionnel du patrimoine afin de déterminer la fiscalité.

La fiscalité des plus-values générées dans un Plan d’Epargne Retraite (PER) a été allégée lors de l’amendement adopté dans le cadre de la loi de finances pour 2021 (PLF). Un gain fiscal considérable pourra être accordé avec la suppression du prélèvement forfaitaire obligatoire pour le contribuable jusqu’à la sortie. 

Simulateur PER

Simulation et réduction d’impôts

Hypothèse de Versement :

Monsieur Rocher souhaite utiliser les avantages fiscaux du PER pour se constituer un capital pour sa retraite. Il dispose d’un capacité d’épargne de 1000 € par mois.

Le revenu du foyer fiscal est de 150 000 € et à une tranche marginale d’imposition (TMI) de 41 %

Hypothèse de calcul : 1000 € /mois  soit : 12 000 € / an

TMI : 41%

Economies d’impôts

  • Économie d’impôt annuelle : 4 920 €
  • Économie sur 10 ans : 49 200 €
  • Economie sur 20 ans : 98 400 €

Revalorisation financière

Rendement potentiel (hypothèse défensive) : 3% / an

  • Valorisation du capital à 10 ans : 138 000 €
  • Valorisation du capital à 20 ans : 325 854 €

Rendement potentiel (hypothèse médiane) : 5% / an

  • Valorisation du capital à 10 ans : 153 360 €
  • Valorisation du capital à 20 ans : 404 800 €

Revalorisation des économies d’impôts

Les économies d’impôts peuvent être également optimisées en étant placées en parallèle sur un contrat d’assurance-vie. 

Le résultat montre un impact très important et permet à un épargnant de se constituer un capital conséquent. 

Selon l’hypothèse de revalorisation, voici le capital constitué après 20 ans. 

Hypothèse de revalorisation de l’assurance vie : 3% / an

Economie d’impôts 4 920 €/ an x 20 ans à 3 % / an :

Capital constitué au terme des 20 ans : 132 532 €

Bilan de la simulation du PER sur 20 ans

Economie d’impôts : 98 400 €

Valorisation du capital (12000 €/ an à 3%) : 325 854 €

Réinvestissement des économies d’impôts : 132 532 €

Total du capital constituer pour la retraite : 556 786 €

Analyser votre situation avec un expert
Analyser votre situation avec un expert

Point de vigilance pour le PER

L’avantage fiscal du PER est plafonné annuellement. La déduction fiscale des versements effectués sur le plan d’épargne prend en compte la plus élevée des 2 limites suivantes :

  • Soit  10 % des revenus d’activité professionnelle de N-1 nets de frais, revenus retenus dans la limite de 8 PASS de N-1 
  • Soit une déduction maximum de 32 908 € pour les versements réalisés en 2021  (*)  (32 419 € pour les versements réalisés en 2020 ; 31 786 € pour les versements réalisés en 2019)

Ces plafonds peuvent être relevés dans le cadre d’un rattrapage des plafonds non-utilisés les trois années précédentes. Il est aussi possible de mutualiser les plafonds de déduction entre conjoints.

Une économie d’impôt pouvant atteindre 56 000€*, c’est possible avec votre PER!

Exemple d’une économie d’impôt réalisée pour un contribuable seul avec un revenu imposable de 335 000€ en 2020 et n’ayant effectué aucun versement sur son article 83 ou autre dispositif ouvrant droit à une à une déduction durant les 3 dernières années. L’économie d’impôt est obtenue après un versement de 124 493€ sur un PER.  

Les travailleurs non-salariés, quant à eux, bénéficient d’un plafond propre : 10 % de la fraction du bénéfice imposable dans la limite de 32 909 euros en 2020 (montant égal à 80 % du Plafond annuel de la sécurité sociale) et 15 % de la fraction de ce bénéfice comprise entre une et huit fois le PASS de l’année N, soit 43 193 euros en 2020. Le plafond global se situe ainsi à 76 102 euros.

le plan d'épargne retraite

Quels sont les avantages et inconvénients du PER ?

Pourquoi souscrire un PER ?

Depuis octobre 2020, les précédents produits d’épargne retraite (PERP, PERCO, Madelin, article 83) ne sont plus disponibles. Même si réaliser des versements sur les anciens contrats détenus sera toujours possible, il est, dès à présent, judicieux de se tourner vers le PER afin de constituer son épargne retraite sur ce nouveau produit.

Quels sont les avantages du nouveau plan d’épargne retraite ?

Regroupant de nombreux avantages le Plan d’Epargne Retraite a été mis en place pour encourager et orienter l’épargne vers un objectif retraite: 

Une fiscalité favorable : les versements volontaires individuels et les versements obligatoires en entreprise ouvrent un droit à des déductions sur votre revenu imposable. Vous devez toutefois tenir compte des plafonds de déductions autorisés. 

Avec votre PER vous disposez de conditions de déblocage de votre capital avant votre retraite. Comme pour beaucoup de Français, l’acquisition de la résidence principale est une étape importante. Cette acquisition (uniquement la résidence principale) vous donne droit à un déblocage anticipé de votre capital sur votre PER. D’autres conditions vous permettent de débloquer votre capital par anticipation : décès d’un conjoint, la fin de vos droits chômage, invalidité ou le surendettement. 

La flexibilité est un des atouts du nouveau PER. Suivant que l’épargne soit issue de versements volontaires ou de l’épargne salariale, le PER offre la possibilité de décider du choix de sortie de votre épargne retraite. Doté d’une réelle souplesse, la sortie peut se faire en capital ou en rente. Une exception subsiste avec le PERCAT où la sortie ne peut être effectuée que sous forme de rentes.

Quels sont les inconvénients du PER ?

Parmi les détracteurs du plan d’épargne retraite, on retrouve ceux qui considèrent ce placement comme peu adapté à la vie actuelle du fait de l’indisponibilité des fonds sur une période définie. Un bouleversement de situation pourrait amener à un besoin de ces fonds plus rapidement que prévu. Cependant,  des conditions de retrait restent prédéfinies et vous donnent l’opportunité d’un retrait des fonds selon les cas de déblocage anticipés.  

Les frais de gestion sur un support PER sont également à prendre en compte. Vous devrez vous assurer à l’ouverture de votre contrat que les rendements des supports de placement sont supérieurs aux frais de gestion.

Nos conseils pour mettre en place un plan d’épargne retraite

Avec l’aide de votre conseiller en gestion de patrimoine, vous pourrez définir une épargne en adéquation avec vos revenus et vos objectifs à la retraite. Afin d’obtenir un impact significatif sur votre imposition (choix de la déduction fiscale à l’ouverture du contrat), vous devez vous assurer d’être au minimum dans une tranche d’imposition de catégorie 3 soit 30% de TMI. Avec une TMI à 11% l’impact fiscal sera limité.

Comment gérer son PER ?

Demander une gestion personnalisée 

Pour permettre une gestion spécifique à chaque épargnant, il a été décidé de placer la gestion pilotée en option par défaut. Le profil de gestion de l’épargnant pourra être étudié et défini par un conseiller en gestion de patrimoine à l’entrée du contrat. En fonction du profil de l’épargnant, “prudent”, “équilibré” ou “dynamique”, le gestionnaire pourra orienter l’épargne versée sur les supports adéquats. Les risques pourront être un peu plus importants à l’entrée du contrat mais devront être réduits plus l’adhérent s’approchera de l’âge de la retraite. Celui-ci pourra alors bénéficier d’un placement simplifié dont il n’aura pas à se préoccuper tout au long de la vie du produit.  Si toutefois celui-ci souhaite avoir un regard sur le capital versé, le gestionnaire de patrimoine pourra vous proposer l’option de la gestion libre. L’épargnant pourra ainsi être conseillé et sélectionner des solutions de placement sur mesure avec son conseiller en gestion privée. Vous pourrez également accéder à des solutions en investissement socialement responsable (ISR) La gestion du PER pourra évoluer tout au long de la durée de vie du contrat pour s’adapter aux opportunités du marché.

A lire également notre article sur les solutions permettant de réduire les impôts : Comment payer moins d’impôts ?

Les versements volontaires 

Les versements volontaires réalisés au cours de l’année sur un PERIN, PERCAT ou un PERCOL sont déductibles de votre revenu global imposable, ceci dans la limite du plafond fixé pour chaque membre du foyer fiscal. Le plafond à prendre en compte le montant le plus élevé entre les deux montants suivants:

10% des revenus professionnels de 2020, nets de cotisations sociales et des frais professionnels, dans la limite de 8 fois le PASS ou 10% du montant annuel du PASS, si ce montant est plus élevé. 

Les versements obligatoires 

Avec un PER d’entreprise (PERCAT ou PERCOL) vos versements obligatoires sont déductibles des revenus imposables, tout comme vos versements volontaires. 

Pour l’entreprise, les versements obligatoires sont déductibles du bénéfice imposable. Avantage supplémentaire pour l’entreprise: les versements obligatoires ne sont pas inclus dans l’assiette des cotisations de Sécurité Sociale, pour chaque assuré, avec une limite de 5 % du PASS ou de 5 % de la rémunération annuelle brute du salarié avec un plafond de 5 fois le PASS. Un forfait social au taux de 20 % ou 16 % reste à régler pour l’employeur. 

L’épargne salariale 

Dans le but de faciliter les transferts de sommes provenant de l’épargne salariale vers des PER, un régime adéquat a été mis en place. 

  • Les primes de participation et d’intéressement sont exonérées d’impôt sur le revenu (IR) et de cotisations sociales à hauteur de 75 % du PASS si elles sont versées dans un PER d’entreprise collectif ou obligatoire.
  • L’abondement de l’employeur versé dans un PER d’entreprise collectif (PERCOL) est exonéré d’IR et de cotisations sociales à hauteur de 16 % du PASS.
  • Les autres versements de l’entreprise et les droits issus du CET et de jours de repos non pris sont exonérés d’impôt et de cotisations sociales selon certaines limites fixées en fonction du type de sommes versées.

À savoir : Ces avantages fiscaux ne sont pas applicables aux versements des garanties complémentaires de prévoyance complémentaire (sauf exception). 

Le PER plan d'épargne retraite

Comment débloquer son PER?

Les modalités de sortie du plan d’épargne retraite 

Tandis que la sortie du PERP pouvait être compliquée, celle du Plan Épargne Retraite est simplifiée. Une grande flexibilité est offerte au titulaire du contrat à l’échéance de la retraite. Les options de sortie sont multiples. L’épargnant peut opter soit pour une sortie en capital soit pour une sortie en rente et ce en une seule fois, ou de manière fractionnée. A partir d’un versement individuel volontaire à l’entrée du Plan Epargne Retraite, le choix de sortie pourra être fait soit sous forme de rente, soit sous forme de capital; en une seule fois, ou de manière fractionnée. De même pour les PER dont l’origine des versements sont : les intéressements, les participations ou les abondements. Seuls les versements obligatoires (qu’ils soient réalisés par le salarié ou par l’entreprise) n’offrent pas une sortie libre; seule la sortie en rente sera proposée dans ce cas de figure.    

La sortie en cas de décès

En cas de décès, la transmission du capital du nouveau Plan d’Epargne Retraite a été simplifiée dans son application. La transmission du patrimoine aux héritiers est à présent le principe de base dans le cadre de la transmission. Avancée notable, l’ensemble de l’épargne constituée sur le PER pourra être transmise sous forme de capital à ses héritiers. Un atout lorsque l’on sait qu’en général les ayant-droits pourront percevoir une pension de réversion. Aussi, en cas de décès avant 70 ans du titulaire du PER, un abattement de 152 500 € est accordé aux ayant-droits du défunt, puis une taxation de 20 % s’applique jusqu’à 700 000 €, puis à 31,25% au-delà. Par contre si le décès intervient après le 70 ans du titulaire du contrat, après l’abattement de 30 500 € les héritiers seront imposés selon la fiscalité qui incombe aux droits de succession. 

Les cas de déblocages anticipés

Au même titre que les anciens contrats de retraite, le Plan d’Epargne Retraite actuel vous donnera la possibilité de débloquer votre capital épargné de façon anticipée avant d’arriver à l’âge de la retraite. Les conditions de déblocage sont limitées et donc exceptionnelles. On retrouve:  

  • d’une invalidité de 2ème et 3ème catégorie du titulaire, de son conjoint ou de son partenaire de PACS, ou encore de ses enfants
  • de l’expiration de ses droits chômage
  • de son surendettement
  • de sa cessation d’activité non salariée suite à une liquidation judiciaire
  • du décès de son partenaire (mariage ou PACS)

Au sein de l’actuel PER une possibilité de déblocage du capital de manière anticipée est offerte pour l’acquisition de la résidence principale (hors PERCAT). 

Quelle fiscalité pour la sortie du PER ?

PER Quelle Fiscalité ?

 

En savoir plus : Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Quelle est la rentabilité d’un PER ? 

Le capital constitué à la retraite dépend de votre épargne mensuelle réalisée. Une épargne mensuelle régulière couplée à une durée de versements longue vous apportera une rente et un complément de revenus plus important à la retraite. Le taux de rendement de chaque PER doit être étudié avec attention lors de la signature de votre contrat. Il dépend de l’allocation personnalisée qui a été mis en place.

Une gestion defensive du PER peut permettre d’atteindre un objectif de 4% de rendement chaque année.

Contacter votre conseiller en gestion privée
Contacter votre conseiller en gestion privée

Quels sont les meilleurs PER ?

Quels sont les critères de sélection des meilleurs PER ?

Vous souhaitez sélectionner un PER mais vous n’avez pas les clés pour sélectionner le produit qui vous convient le mieux ? Nous vous aidons à faire votre choix avec un rappel des points clés à retenir et qui vous permettront de faire votre choix et de sélectionner le PER qui s’adapte le mieux à vos besoins. 

  • Le type de gestion : plusieurs options vous sont offertes: “libre” ou “pilotée”. Le choix doit se faire en fonction de vos objectifs à la retraite. 
  • Les supports d’investissement : suivant le contrat proposé les supports d’investissement dont vous disposerez seront plus ou moins étendu.
  • La gestion personnalisée :  suivant la qualité des PER, votre conseiller en gestion de patrimoine pourra vous offrir une gestion sur-mesure et vous faire profiter de solutions d’investissement en fonction des opportunités du marché.
  • La sortie du contrat : étudiez les modalités offertes pour mettre fin au contrat. Plusieurs options vous seront proposées pour une sortie en rente. Afin de vous aiguiller dans votre choix, ci-dessous veuillez trouver une sélection des plans épargne retraite les plus performants pour 2021 réalisée par nos experts:  
  • Les frais : comparez-les ! Dans un premier temps comparez les frais relatifs à chaque PER. Ceux-ci peuvent être plus ou moins élevés en fonction du prestataire. Comparez notamment les frais d ‘entrée, les frais de gestion, les frais d’arbitrage ou encore ceux d’arrérage. 
Analyser votre situation avec un expert
Analyser votre situation avec un expert

Quels sont les supports d’investissement à privilégier pour votre PER ?

Pour sélectionner le meilleur PER adapté a votre situation il est conseillé de vérifier la qualité des supports d’investissement. Parmi les bons supports nous vous conseillons  : la SCI Capimmo, G-croissance, la SCI GF Pierre, Trusteam optimum ou encore Lazard Patrimoine.

Questions, réponses sur le PER

Peut-on transférer le plan d’épargne ?

Avant l’arrivée du PER, le 1er octobre 2019, tous les plans d’épargne existant sont transférables vers un plan d’épargne retraite individuel. Un avantage est aussi accordé pour tout transfert d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans vers un PER: le doublement des abattements liés à la détention de plus de 8 ans. Il est également possible de transférer le capital de son PER individuel vers un autre plan d’épargne. Ce transfert est gratuit si la durée de détention est d’au moins 5 ans. Dans le cas échéant, les frais de transfert seront facturés.   

Que devient le PER en cas de décès ?

Le contrat, au décès du titulaire du contrat, sera automatiquement clôturé. L’épargne totale sera alors versée aux bénéficiaires ou aux héritiers du contrat sous forme de capital ou de rente. 

Le per remplace-t-il tous les autres produits d’épargne retraite ?

Entré en vigueur le 1er octobre 2019, le nouveau PER est effectivement amené à remplacer tous les autres produits d’épargne retraite. Plus simple, il doit permettre une meilleure gestion dans le temps pour préparer au mieux sa future retraite.   

Article réalisé par Régis Fourn

4.9/5 - (14 votes)
Aurélien GUICHARD

Aurélien GUICHARD

FONDATEUR, DIRECTEUR ASSOCIÉ

Depuis plus de 20 ans, Aurélien Guichard a développé une expertise en gestion privée et gestion de fortune. Diplômé d’un Master in international Business, membre de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP), il anime le développement du groupe Agora finance Gestion Privée qu’il à fondé en 2007.

SCI Capimmo

SCI Capimmo

Tout savoir sur la SCI Capimmo

G croissance

G croissance

G croissance 2020 est un fonds euro-croissance ESG qui adopte une démarche socialement responsable.  L’association de fonds euros et d’unités de compte permet d’allier sécurité des sommes investies et gestion dynamique.