Choisir son conseiller en gestion de patrimoine

Comment choisir son conseil en gestion de patrimoine en 2018 ?

Quels choix pour la Gestion de Patrimoine ?

Bien que le métier du Conseil en Gestion de Patrimoine (CGP) soit aujourd’hui contrôlé et même structuré, les investisseurs restent indécis pour déléguer la gestion de leur patrimoine à des experts. Ceci s’explique simplement par un manque de connaissance de cette profession. Et pourtant, en cette année 2018 et les nouvelles réformes arrivantes, il apparaît que des conseils émanant d’un expert en finance et fiscalité sont une solution optimale pour optimiser de la meilleure façon sont patrimoine.

Comment alors bien choisir son conseiller et quels sont les réflexes à avoir avant de se lancer ?

VOUS SOUHAITEZ UN CONSEIL IMPARTIAL ?

1. Les qualifications professionnelles de voter CGP

Tout d’abord il faut que votre CGP soit en mesure de vous présenter ses agréments et ses cartes professionnels qui lui confèrent le droit d’exercer. De plus, un bon CGP est également inscrit en tant que CIF (Conseil en Investissement Financier).

Par ces deux statuts, votre CGP peut, à votre demande, présenter différents documents qui prouvent de ses fonctions :

  • Son adhésion à une chambre professionnelles reconnue par l’AMF
  • Un numéro de démarcheur financier
  • Un numéro d’inscription à l’ORIAS
  • Une carte T (de transaction immobilière)

Ainsi votre CGP est en mesure de proposer des solutions et produits patrimoniaux qui correspondent à vos besoins. Si ces derniers sont plus complexes, adressez-vous à un CGP qui, en plus d’avoir les statuts précédents, possède une CJA (Compétence Juridique Appliquée). Ses fonctions se rapprochent des attributions que possède un avocat, il sera donc plus à même de vous conseiller sur vos problématiques fiscales et aussi juridiques.

2. La méthode de rémunération

Il y a deux façon pour votre CGP/CIF d’être rémunéré :

  • Sous forme d’honoraires. Tel un médecin, votre CGP va établir un diagnostique de votre patrimoine et proposer des préconisations. Ces honoraires sont annoncés au client dès la mise en relation entre lui et son conseiller, puis sont validés sous forme de lettre spéciale.
  • Sous forme d’intermédiaire commerciale du partenaire sélectionné, évidemment sans surcoût pour le client

3. L’intuitu personae

La confiance est une dimension essentielle de la relation avec son CGP/CIF. Un bon accompagnement passe par cette relation de confiance associé à une bonne compréhension entre les parties et une acceptation de la relation dans le temps qu’implique un bon accompagnement. Le conseil patrimonial comporte une dimension temporelle pour laisser à la relation client/conseiller le temps de se consolider année après année. Tout se passera mieux si le client se sent bien avec son conseiller.

 

4. La globalité de l’approche

Il est très important de choisir un CGP/CIF en mesure d’analyser sa situation dans sa globalité et de construire des préconisations transversales. Si la spécialisation a du bon, il est nécessaire d’avoir une vision d’ensemble. A ce titre, le CGP/CIF se place souvent en ordonnateur de plusieurs compétences et rassemble autour de lui un ensemble de professionnels si besoin.

Gérer un patrimoine revient à organiser tout un pan de la vie de l’épargnant avec de potentielles répercutions sur sa vie quotidienne, sur l’avenir de ses enfants et sur son propre futur. Le client doit donc être s’assurer que son conseiller va prendre en compte tous les aspects de ses besoins avant de l’orienter vers une solution adaptée.  

 

5. La pédagogie

Point le plus important, bien que cela puisse paraître évident : l’investisseur doit comprendre ce qu’il fait, quels risques il prend et pour quel gain espéré. Il faut que celui-ci comprenne bien chaque aspect de son opération. Dans la plupart des cas, les erreurs et accidents patrimoniaux sont dus à une mauvaise compréhension ou explication des solutions mises en place.

C’est d’ailleurs aujourd’hui la principale valeur ajoutée des CGP/CIF par rapport aux grands réseaux habituels que sont les banques ou les assureurs. Leurs formations, leurs compétences sans cesse mises à jour ainsi que leur indépendance les poussent à développer de bons réflexes en faisant de bons pédagogues réussissant à simplifier les thèmes qu’ils abordent.

 

 

LA PRESSE EN PARLE !

Agora Finance a été élu meilleur cabinet de gestion de patrimoine en 2015 2016 et 2017 par le magazine les Décideurs

Précédent

Suivant