Investissement socialement responsable : Enjeux et opportunités

Accueil » ISR : Investissement Socialement Responsable » Investissement socialement responsable : Enjeux et opportunités

Quelles sont les tendances en matière d’investissement socialement responsable ?  

Face à une prise de conscience globale sur les questions sociales et environnementales, l’investissement socialement responsable est très prisé par les grandes entreprises et les investisseurs institutionnels. Les particuliers qui souhaitent donner un sens à leurs placements se tournent de plus en plus vers ce type d’investissements. On constate également que de nombreuses entreprises diversifient leurs placements de gestion de trésorerie dans des fonds liés étroitement à l’investissement socialement responsable. Les tendances qui se dégagent dans les investissements responsables sont par exemple, les secteurs de l’éducation, le vieillissement de la population ainsi que la lutte contre le réchauffement climatique. Tous les acteurs sont concernés, quel que soit l’âge ou la situation professionnelle. 

Quels objectifs pour l’investissement socialement responsable ?

ONU développement durable La philosophie de l’ISR s’inscrit ainsi dans une démarche durable dans le but de remplir les “17 objectifs pour sauver le monde” fixés par l’ONU en 2015. L’horizon a été placé  à 2030, nous pouvons donc d’ores et déjà observer des évolutions. Les États, les entreprises et plus généralement les acteurs financiers sont appelés à se mobiliser pour atteindre un bilan positif d’ici 9 ans. D’où l’enjeu croissant de l’investissement socialement responsable qui est au cœur de l’industrie financière. Ces objectifs rejoignent les critères ESG qui répondent à des aspirations environnementales, sociales mais également gouvernementales.

Une solution durable

L’investissement responsable, plus précisément chez les particuliers, est encore limité. Globalement peu informés sur les solutions d’investissements, faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine permet de pallier cette difficulté. En effet, il existe des fonds d’investissement focalisés sur des thématiques socialement responsables. Il s’agit ainsi d’entreprises menant des actions spécifiques et dans le respect des critères ESG. Il est possible d’intégrer dans votre contrat d’assurance-vie ou encore votre PEA ce type de fonds. Par exemple, des entreprises mobilisées pour le réchauffement climatique ou encore l’éducation pour tous.

La lutte contre le réchauffement climatique, au coeur de l’investissement socialement responsable

2019 marque la deuxième année la plus chaude de l’histoire. Cela s’explique majoritairement par un record d’émissions de CO2 cette année-là. On note ainsi une augmentation de près de 50% depuis 1990. Cette dernière décennie détient ainsi le record inquiétant en termes de températures atteintes.  Cette tendance à la hausse ne semble pas prête à s’inverser. En effet, MétéoFrance prévoit qu’un milliard d’êtres humains pourraient subir l’exode climatique d’ici 2050. Ce phénomène implique que des personnes soient forcées de quitter leur lieu de vie pour cause de rupture environnementale. Il peut s’agir d’inondations, de glissements de terrains ou bien de feux de forêts provoqués par des vagues de chaleur caniculaire par exemple.  D’après Météo France, même dans le scénario le plus optimiste, le pays subirait une augmentation de +1°C d’ici 2050. Les températures pourraient atteindre +3,9°C en 2100.   réchauffement climatique

Source : Météo France 

Objectifs ambitieux fixés face à l’urgence climatique 

La lutte contre le réchauffement climatique est au cœur des préoccupations de l’ONU. En effet, le treizième des 17 objectifs pour sauver le monde porte sur ce sujet. Dans la même dynamique, la France a rejoint les Accords de Paris de 2015 qui se sont tenus suite aux négociations de la COP21. De ces accords, sont formulés deux objectifs principaux portant sur le réchauffement climatique.  Le premier vise à maintenir une hausse des températures en dessous des 2°C d’ici 2100.  Le second aspire à atteindre la neutralité carbone. On parle ainsi de “zéro émission nette”  qui se traduit par la compensation de gaz à effet de serre à l’aide de mesures de réduction qui permettent de retirer de l’atmosphère ces gaz. Cet objectif découle naturellement du premier dans le sens ou une activité humaine climatiquement neutre permettrait de stabiliser la température de la planète. 

L’investissement socialement responsable pour lutter contre le réchauffement climatique ? 

Agora finance - ISR : Les enjeux et les opportunités de l'investissement durable Afin de lutter contre le réchauffement climatique tout en mettant son épargne à profit, il est possible d’investir dans des sociétés responsables. En effet, 300 entreprises ont rejoint l’initiative du Science Based Targets.  Ce collectif est notamment né d’un partenariat entre la WWF et le Pacte mondial qui propose une voie définie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Des objectifs clairs et ambitieux sont ainsi explicités. De ce fait, les entreprises préviennent les pires effets du changement climatique dans l’optique de respecter les Accords de Paris. Ce partenariat est ainsi un moyen fiable pour identifier les entreprises qui adoptent des comportements socialement responsables.

L’avis de nos experts :

Les investisseurs souhaitant agir de façon plus directe dans la lutte contre le réchauffement climatique peuvent se tourner vers des fonds thématiques labellisés ISR. En effet, le CPR Invest Climate Action E EUR Acc est focalisé sur des entreprises s’engageant à limiter l’impact sur le changement climatique, tout en intégrant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans le processus d’investissement. Celles-ci doivent être attachées à la réduction de leurs émissions et réaliser une grande part de leur chiffre d’affaires dans ce secteur. Le rendement a été de 6,86% en 2020.  rendement

Points de vigilance :

  • Risque de perte en capital dû à une volatilité élevée
  • Attention au timing d’investissement 
  • Durée conseillé : 5 ans minimum

Les obligations vertes

obligations vertes Pour les investisseurs plus prudents, il est tout à fait possible d’intégrer des obligations vertes dans leurs portefeuilles. Aussi appelées “Green Bonds” en anglais, elles sont l’un des moyens financiers privilégiés pour lutter contre le changement climatique. Celles-ci sont émises par des institutionnels, des banques ou encore des grandes entreprises  ce qui leur assure un risque réduit. Ce marché connaît une croissance importante puisqu’il représentait 50 milliards d’obligations émises en 2015 contre  plus de 250 milliards en 2020. Bien que la croissance ait ralenti en 2020 à cause de la crise sanitaire, les experts de NN Investment Partners prévoient que les nouvelles émissions d’obligations vertes cette année pourraient atteindre les 400 milliards. A savoir que l’Union européenne a d’ores et déjà prévu d’en émettre 200 milliards dans le cadre de son plan de relance EU NextGen. Cela représente un cinquième du marché actuel. 

Analyser votre situation avec un expert
Analyser votre situation avec un expert

Quel est l’impact de l’investissement socialement responsable dans la préservation des ressources naturelles ?

La surexploitation des mines de diamant

empreinte carboneL’exploitation des mines de diamants est un sujet au cœur de plusieurs débats. En effet, cette pratique va à l’encontre des critères ESG notamment pour son empreinte carbone. De plus, elle est étroitement liée avec le travail forcé des enfants.  Des diamants naturels peuvent prendre jusqu’à 3,5 milliards d’années pour se former. Leur extraction quant à elle est réalisée entre 150 et 250 km sous terre ce qui requiert des moyens colossaux. Selon l’étude menée par Trucost, filiale du S&P Global, la production d’un diamant naturel émet 160kg de CO2 . Toutefois, cela demeure plus de trois fois moins important que pour la production d’un diamant en laboratoire. A noter également que la fabrication d’un ordinateur Apple MacBook Pro a une empreinte carbone nettement supérieure à celle d’un diamant naturel. A savoir qu’un diamant de laboratoire est cultivé et formé à partir de graines de carbone qui fondent et se dissolvent. Ils ont l’avantage d’être hautement traçables et de ne pas contribuer à la surexploitation de la terre.  De surcroît, suite à la fermeture des écoles dûe au Covid-19, on observe une augmentation de  50% du travail des enfants dans les mines de diamants en République centrafricaine. Cette conclusion est tirée d’une enquête menée par l’International Peace Information Service (IPIS). Le constat est issu de la surveillance de 105 mines.

Les alternatives  envisagées dans une optique de durabilité 

Les Nations Unies ont fixé pour objectif en 2015 de préserver les ressources naturelles. Dans le cadre de notre étude sur les mines de diamants, le but est de réduire la pollution liée à cette activité. D’autre part, de parvenir à trouver des alternatives durables à l’extraction de diamants. Cela se traduit évidemment par un arrêt du travail forcé des enfants.  Les investisseurs font ainsi face à un dilemme.  La production de diamant naturel ne respecte ni les critères sociaux, ni environnementaux. En outre, la production de diamant synthétique est socialement plus responsable dans le sens ou elle n’inclut pas le travail forcé d’enfants. Toutefois, les émissions de carbone ne sont que plus élevées.  Il semble donc que la solution la plus durable ne réside pas nécessairement dans ces deux choix. Une alternative intéressante réside dans l’achat de diamants de seconde main. En effet, ces pierres ayant une longue durée de vie, elles peuvent connaître plusieurs propriétaires. Il y a donc tout un marché “vintage” qui se crée au sein duquel des diamants pourraient être vendus 30% à 40% moins cher.

L’avis de nos experts :

D’autre part, l’investisseur particulier peut opter pour le fonds commun de placement  MAM Transition Durable Actions C. En effet, les gérants de ce fonds agissent en faveur de la transition vers une économie durable en mettant en œuvre une stratégie ISR. Son rendement, globalement croissant depuis plusieurs années, a atteint 17.23% en 2020.  fonds investissement socialement responsable - transition écologique

Point de vigilance :

  • Placement risqué classé 5 (Sur une échelle de profil de risques allant de 1 – moins risqué – à 7 – plus risqué)
  • Durée minimum de placement conseillée : 5 ans

Bénéficiez d’une fiscalité privilégiée en investissant sur le fonds MAM dans votre PEA Découvrez les solutions de nos gestionnaires de patrimoine pour payer moins d’impôts

Contacter votre conseiller en gestion privée
Contacter votre conseiller en gestion privée

Quels fonds ISR agissent en faveur de la protection des eaux ?

Le fonds KBC Eco Fund est un OPCVM dont le département “Water” est dédié au traitement et de la distribution de l’eau. Il investit directement dans une sélection internationale d’actions émises par des entreprises actives dans les domaines de la protection de l’eau.  fonds investissement socialement responsable - protection des eaux

En quoi l’ISR a un rôle à jouer dans le vieillissement de la population ? 

On observe un certain vieillissement de la population en France depuis deux décennies. On note effectivement une augmentation de 15% la proportion des personnes âgées par rapport à il y a une vingtaine d’années. Aujourd’hui elles représentent 20% de la population. Ce chiffre  devrait être porté à 26% en 2040.  vieillissement de la population Ce bouleversement démographique se traduit par un changement de typologies de dépenses et de mode de consommation. D’après une étude conduite par le Crédoc (Centre de recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie), les personnes âgées assurent plus de la moitié de la demande française : 

  • 64% pour la santé
  • 60% pour l’alimentation
  • 58% pour l’équipement 
  • 57% pour le loisir 
  • 56% pour les dépenses d’assurance

Il semble donc que les seniors soient un groupe à  privilégier.

Les seniors: nouvelles cibles des investisseurs ? 

On fait référence à la Silver economy pour désigner l’ensemble des activités  et enjeux économiques liés aux personnes âgées. Les thématiques les plus en rapport avec ce secteur sont les dispositifs d’épargne, la santé et plus globalement la culture du pouvoir d’achat.  L’objectif est de développer des conditions de vie propices au bon vieillissement et à l’épanouissement.  Il existe des fonds ISR thématiques qui agissent avec pour ambition de répondre aux besoins des personnes âgées dans le respect des critères ESG. Parmi les aspirations, on retrouve le maintien de l’autonomie, l’aide à la communication et à la prise en charge en EHPAD.

L’avis de nos experts :

La société de gestion Colville Capital Partners propose le fonds commun de placement Silver Autonomie qui peut être intégrée à vos contrats d’assurance-vie. Ce fonds investit dans un portefeuille concentré de valeurs étant tournées vers le maintien à domicile. Les sociétés sélectionnées doivent avoir des avantages compétitifs significatifs et disposer d’excellentes équipes de management. fonds labellisé ISR silver autonomie

Point de vigilance :

  • Durée de placement recommandée : supérieure à 5 ans 
  • Placement risqué 

Votre simulation

Obtenez gratuitement une étude personalisée

Quelle démarche ISR adopter face aux inégalités en matière d’éducation ? 

inégalités éducation La réalité est qu’aujourd’hui, plus de la moitié des enfants et adolescents n’ont pas le niveau minimal de compétences en lecture et en mathématiques.  L’année 2020 a été particulièrement critique pour les enfants vivant dans des situations de précarité. En effet, la fermeture des écoles forcée par la crise sanitaire a concerné pas moins d’1,6 milliard de jeunes. Jamais autant d’enfants n’avaient été déscolarisés en même temps.  En 2018, la non-scolarisation concerne 260 millions d’enfants et de jeunes, soit près d’un cinquième de la population mondiale de cette tranche d’âge. Par ailleurs, on estime que 50 % des enfants en âge de fréquenter l’école primaire qui ne sont pas scolarisés vivent dans des zones de conflit.

Quels objectifs responsables pour l’éducation?

Le quatrième objectif sur le développement durable fixé par l’ONU est d’assurer à tous une éducation de qualité sur un pied d’égalité. A l’horizon 2030, le but est de faire en sorte que toutes les filles et les garçons suivent un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit.   Dans la même dynamique que les fonds dédiés à la Silver economy, il est possible de réaliser des investissements socialement responsables consacrés à l’éducation.

L’avis de nos experts :

Le fonds CPR Invest Education sélectionne des sociétés qui contribuent au développement de l’éducation au sens large. L’objectif est que les actifs gérés surperforment les marchés d’actions mondiaux sur le long-terme au moyen d’investissements dans des actions de sociétés internationales. Cette SICAV  intervient ainsi sur l’ensemble de l’écosystème éducatif, depuis le niveau scolaire jusqu’à l’insertion professionnelle. Ce fonds peut être proposé dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie patrimoniale. En effet, il peut être intégré à un PEA par exemple. A noter que sa rentabilité était de 26,51% en 2020.  fonds d'investissement socialement responsable - éducation

Points de vigilance :

  • Volatilité importante : convient aux investisseurs avertis et ayant goût pour le risque
  • Durée de placement recommandée supérieure à 5 ans

Vous souhaitez placer l’argent de vos primes et bonus dans des investissements socialement responsables ? En savoir plus sur l’imposition des primes et bonus  en 2021

Contacter votre conseiller en gestion privée
Contacter votre conseiller en gestion privée

Essor de la finance verte 

La révolution digitale permet aux entreprises de se renouveler et d’étendre leur champ d’application à travers des techniques numériques. De nombreuses fintechs sont nées suite au développement d’Internet. Il s’agit d’entreprises technologiques mises au service de la finance. C’est un réel sujet puisqu’en 2020, les fintechs françaises ont levé 828,2 millions d’euros soit 18,5% de plus qu’en 2019. A elles seules, représentent 15% des levées de fonds du secteur numérique. green digital finance alliance Par ailleurs, nous faisons face à l’essor des fintechs vertes qui sont engagées dans les causes liées au développement durable. Leur promotion est notamment menée par la Green Digital Finance Alliance, lancée par le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) et par l’Ant Financial Services. Son but premier est d’examiner le potentiel des fintechs pour remodeler le système financier de manière à être en accord avec les besoins du développement durable. Cette alliance  a été créée lors du dernier Forum économique mondial de Davos. En effet, la cause environnementale est l’un des sujets majeurs abordés lors de cet événement. Cette dynamique pousse les banques et entreprises à se mettre à la page sur les pratiques en termes de développement durable. 

Investir dans le Private Equity et le développement durable

Le Private Equity – capital-investissement en français – consiste à investir directement dans le capital de sociétés non cotées en bourse. Les entreprises concernées réalisent des levées de fonds afin de croître et de développer leur capital. Les investisseurs réalisant ce type d’opérations ont pour ambition d’aider des PME à se développer d’une part. D’autre part, ils aspirent à réaliser des plus-values grâce à la cession ou à la vente de leurs participations.  Les acteurs du capital-investissement montre un intérêt croissant pour l’investissement socialement responsable selon la 4ème étude internationale de PwC sur l’investissement responsable. En effet, 95% des sociétés de gestion de Private Equity ont une politique d’investissement responsable et d’intégration des critères ESG en place ou en cours d’élaboration. Les acteurs du Private Equity sont très sensibles au respect des critères ESG. En effet, face à la question “Quels facteurs ESG prenez-vous en compte lorsque vous réalisez des opérations de Private Equity ? “, 89% affirment tenir compte de l’éthique de la société. Par ailleurs 87% tiennent compte des pratiques de corruption. Ils veulent être sûrs que les capitaux investis bénéficient à des entreprises agissent de façon responsable. investissement socialement responsable et private equity   Les opérations de Private Equity permettent également de bénéficier de l’article 150-0 B Ter adopté par la Loi de finances de 2020.

Aurélien GUICHARD et Lou MIALET

Aurelien Guichard

Aurelien Guichard

FONDATEUR, DIRECTEUR ASSOCIÉ

Depuis plus de 20 ans, Aurélien Guichard a développé une expertise en gestion privée et gestion de fortune. Diplômé d’un Master in international Business, membre de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP), il anime le développement du groupe Agora finance Gestion Privée qu’il à fondé en 2007.

Règlement général sur la protection des données

15 + 4 =

Demander à être appelé par un conseiller Agora Finance.

Conformément au RGPD, nous vous informons que Agora Finance, responsable du traitement, utilise vos données à caractère personnel afin d’enregistrer votre demande pour vous recontacter. Vous disposez de droits sur vos données.

L’épargne ISR Investissement Socialement Responsable

L’épargne ISR Investissement Socialement Responsable

Donner du sens à son épargne grâce à l'ISR : l'Investissement Socialement Responsable Comme nous le savons, le bouleversement climatique n’aura pas seulement des conséquences sur l’environnement et la biodiversité, mais également un impact fort et quantifiable sur...