300 Milliards d’euros : le prix de la fin de l’indépendance énergétique?

Accueil » Actualité économique » 300 Milliards d’euros : le prix de la fin de l’indépendance énergétique?

L’UE déclare planifier la mise en place d’un budget pour développer son indépendance énergétique.

La guerre Russo-Ukrainienne aura eu pour rare avantage d’ouvrir les yeux à l’Union Européenne sur sa trop grande dépendance aux gaz et pétrole Russes. Ceux-ci représentent respectivement 40% et 27% de l’approvisionnement des 27 pays membres

L’Union Européenne a donc établi un plan de mobilisation financier à hauteur de 300 milliards d’euros d’ici 2030. Cette annonce a été faite par la présidente de la Commission européenne, elle-même, Ursula Von der Leyen.

Ursula Von der Leyen

Cette stratégie baptisée « RePowerEu » devrait se dérouler en 3 volets : l’économie d’énergie, la diversification des fournisseurs et une accélération dans la transition vers de énergies renouvelables. Pour cela, la Commission compte s’appuyer sur des lois déjà existantes au sein des pays membres, ainsi que sur des recommandations aux gouvernements. Il est important de rappeler que les 27 pays sont en très grande partie responsables de leurs politiques énergétiques nationales. Il faudra donc les encourager à suivre cette ligne directrice initiée par l’Union Européenne afin de développer la dépendance énergétique du territoire.

Au total, ces mesures devraient coûter 210 milliard d’euros d’ici 2027 et 300 milliards d’ici 2030. Ce budget sera à ajouter à celui déjà prévu pour que les pays respectent leurs objectifs climatiques. Le budget climatique global sera donc conséquent mais la Commission assure que cela représentera des économies futures.  Ce budget sera réparti de la manière suivante : la majeure partie (86 milliards) pour les énergies renouvelables; 56 milliards pour les économies d’énergie et les pompes à chaleur; 29 milliards pour les réseaux électriques; enfin, 27 milliards pour l’hydrogène. Seule une enveloppe de 10 milliards sera consacrée à de nouvelles infrastructure gazières et 2 milliards pour les pétrolières.

Concernant le financement, la Commission souhaite utiliser le fonds de relance du COVID-19 de l’UE. En effet, celui-ci contient environ 200 milliards d’euros de prêt n’ayant pas été utilisé lors de la crise sanitaire.

Si vous souhaitez des conseils d’experts pour vos investissements, n’hésitez pas vous rapprocher de notre cabinet en gestion de patrimoine 

Contacter un conseiller en gestion privée

Contacter un conseiller en gestion privée

5/5 - (7 votes)
Aurelien Guichard

Aurelien Guichard

FONDATEUR, DIRECTEUR ASSOCIÉ

Depuis plus de 20 ans, Aurélien Guichard a développé une expertise en gestion privée et gestion de fortune. Diplômé d’un Master in international Business, membre de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP), il anime le développement du groupe Agora finance Gestion Privée qu’il a fondé en 2007.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Agora Finance. Elles sont conservées pendant trois ans et sont destinées à adresser une réponse à votre demande via ce formulaire. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant dpo@agorafinance.fr