Comment payer moins d’impôts cette année ?

Les 7 MEILLEURS ASTUCES POUR PAYER MOINS D’IMPOTS CETTE ANNEE

Comment payer moins d’impôts cette année ? alors que l’imposition des contribuables a fortement augmenté ces dernières années.  Voici les idées pour réduire ses impôts  en profitant des dispositifs d’allègements fiscaux votés par le législateur. Profitez des astuces pour réduire vos impôts.

Comment payer moins d’impôts avec la location meublée ?

La location meublée offre de nombreux avantages pour l’investisseur. En effet, cela permet de louer plus cher pour la même surface un investissement locatif. Mais cela offre également une fiscalité extrêmement avantageuse.  Grâce aux options fiscales choisies vous avez la possibilité de gommer les revenus locatifs et réduire vos impôts. Vous  bénéficier également des abattements pour durée de détentions, vous exonérant d’impôts sur la plue value après 20 ans.

Nos conseils avant d'investir

  • Vérifier la rentabilité en intégrant l’ensemble des coûts (travaux, mobiliers, expert comptable…)

  • Privilégier les centres villes et les zones ou la demande locative est forte.

Les pièges à éviter

  • Éviter absolument les EPHAD, résidence d’affaires et  résidence étudiante
  • Refuser les baux commerciaux avec des exploitant
  • Mefiez vous des vendeurs en defiscalisation

Comment payer moins d’impôts avec la Loi Pinel ? 

Le nouveau dispositif Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôts importante et offre une plus grande facilité de gestion. Une réduction d’impôts de 6 000 € / an en investissant dans l’immobilier locatif.

Réduction d’impôts et durée de détention

Le nouveau dispositif permet aux investisseurs d’avoir une réduction d’impôts en fonction de la durée :

12% de réduction d’impôts sur 6 ans

18% de réduction d’impôts sur 9 ans

21% de réduction d’impôts sur 12 ans 

Les investissements sont toujours plafonnés à 300 000€ par an et par foyer fiscal et limités à 2 acquisitions par an.

Le plafond global au m2 de 5 500€ est lui maintenu.

Location Ascendant/Descendant

Le gouvernement a choisi d’autoriser à nouveau la location aux ascendants et descendants.

En effet cela permet aux investisseurs de bénéficier de l’avantage fiscal, à la condition que les locataires respectent le plafonnement des ressources prévu par la Loi.

Nouveau zonage,  pour répondre à la demande

Reclassement d’une centaine de communes en zone A bis et A, soit plus de 3,5 millions d’habitants supplémentaires concernés. 

Seules les zones A bis, A et B1 sont éligibles au dispositif Pinel, la zone B2, uniquement par décision préfectorale. La zone C est exclue

Si des déclassements ont été effectués et plus de 600 communes actuellement en zone C sont reclassées en zones B1 ou B2.

Nos conseils avant d'investir

  • Vérifier la demande locative, étudier la qualité du bâtit et les caractéristiques techniques du programme
  • Faire un projection chiffrée reprenant l’ensemble des coûts de l’investissement pour connaitre la VRAI rentabilité de l’opération (faite vous accompagner par un professionnel si besoin)

Les pièges à éviter

  • Attention aux simulations trop édulcorées
  • Analyser le nombre de promoteurs dans la zone, cela peut générer des difficultés de location
  • Vérifier le prix au m2 pour ne pas surpayer votre investissement

Comment payer moins d’impôts avec la Loi Malraux ?

La loi Malraux est un dispositif qui permet aux contribuables réalisant des travaux dans des d’immeubles classés de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 30% du montant de l’investissement. Bien qu’elle soit hors niche fiscale, la base de calcul de la réduction d’impôt ne peut dépasser 100 000 euros. Ainsi, la réduction d’impôt est plafonnée à 22 000 euros ou 30 000 euros par an en fonction de la classification du bien.

Nos conseils avant d'investir

  • Nous vous conseillons d’envisager cet investissement sur long terme.

  • S’assurer de bénéficier d’une protection juridique et fiscale pour les déclarations.

Les pièges à éviter

  • Éviter de surpayer votre investissement.

  • S’assurer de la demande locative.

Comment payer moins d’impôts avec le Girardin Industriel ?

Le Girardin Industriel permet d’investir dans l’industrie des départements et territoires d’Outre-Mer dans le cadre des entreprises locales exerçant une activité agricole ou industrielle, commerciale ou artisanale.

L’avantage fiscal est calculé et traduit par une réduction d’impôt allant de 10% à 15% de la somme investie. Le Girardin Industriel vous permet d’investir en toute sécurité grâce aux garanties qu’il offre.

Les pièges à éviter

  • Le dispositif Girardin Industriel est intéressant pour les personnes qui payent entre de  5 000 et 40 000 euros d’impôts par an.

  • Solution idéale pour les personnes souhaitant réaliser une économie à très court terme.

Les pièges à éviter

  • Nous vous conseillons d’être extrêmement sélectif sur l’opérateur car les garanties qu’il vous propose vous protégeront contre la faillite de l’exploitant. En effet, en cas de faillite de l’exploitant, l’Etat peut vous exiger le remboursement de l’économie d’impôt qui vous avez été accordée

 

 

Comment payer moins d’impôts grâce au nouveau PER ?

Certains produits d’épargne retraite offrent à ses épargnants des avantages fiscaux.

Le PER va regrouper trois produits uniquement :

  • Un produit individuel : le  PERin  succédant au PERP/ Madelin dont les cotisations versées sont déductibles de l’impôt sur le revenu plafonnées à 10% des revenus de l’activité perçus dans l’année et pour le madelin la limite de huit fois le plafond annuel de la Sécurité sociale.
  • Deux produits collectifs : un produit universel comme le PERCO, et un produit qui peut être ciblé sur certaines catégories de salariés comme le PER Entreprises.

Nos conseils avant d'investir

  • Solution idéale pour les professions libérales afin de s’assurer une vraie retraite complémentaire financée en partie par ses impôts.

Les pièges à éviter

  • Vérifiez que la table de mortalité est garantie à la souscription.

  • Choisissez bien votre support d’investissement.

  • Regardez s’il y a des frais d’aréage

 

Comment payer moins d’impôts avec les FIP et FCPI ?

Comme pour l’investissement dans les PME, en investissant dans un FIP (fonds d’investissement de proximité) ou un FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation) vous avez droit à une réduction d’impôt :

1 – Une réduction d’impôt de 18% du montant investi plafonné à 2 160 € pour un célibataire et 4 320 € pour un couple.

2 – Une exonération sur les plus-values après 5 ans de détention.

Nos conseils avant d'investir

  • Solution idéale pour les diversifier son épargne et profiter d’une forte réduction fiscale.

Les pièges à éviter

  • Analyser bien les performances passés de fonds pour vous faire une idée de la gestion

  • Attention aux nombreux frais spécifiques à ce type d’investissement

Comment payer moins d’impôts grâce à Agora finance ?

Les dispositifs fiscaux sont très nombreux et complexes tant au niveaux des garanties que des conséquences fiscales en cas d’erreur dans les procédures d’investissement et de déclaration. 

  • Le manque de connaissance amène nombre de clients à retarder leur investissement à se retrouver plusieurs années plus tard dans une situation inchangée.
  • Le manque de temps et de confiance dans le conseil des banques est également la cause d’inaction de la plus part des clients.

Aussi il nous semble indispensable d’investir du temps pour établir une stratégie patrimoniale et fiscale dans la durée afin de prendre les décisions d’investissement adaptées pour réduire son imposition et développer un patrimoine pérenne.

Nos conseils avant d'investir

1. Objectifs : Définissez votre besoin et le montant de réduction d’impôts que vous souhaitez réaliser à court ou moyen terme

2. Sélection :Faites des simulations et sélectionner les dispositifs fiscaux offrants le meilleurs couple rendement risque

3. Mise en place et suivi : Faites le ! Concrétisez vos objectifs, car nombreux sont ceux qui regrettent de n’avoir toujours rien fait et de ne pas maitriser leur fiscalité.

Les pièges à éviter

  • Vérifiez l’indépendance de vos conseils en investissement.

  • Assurez vous des habilitations professionnelles autorisant une démarche de conseil indépendant.

  • Assurer vous que le mode de rémunération des experts patrimoniaux soit clairement abordé en rendez-vous.

 

Précédent

Suivant