7 astuces pour payer moins d’impôts cette année ?


Aujourd’hui de nombreuses solutions existent pour payer moins d’impôts. En effet la hausse permanente des impôts pousse de plus en plus de contribuables à saisir les opportunités votées par les gouvernements successifs dans le but de diminuer leurs impôts.

Comment payer moins d’impôts et investir dans l’immobilier, aider les PME, faire des dons aux associations, les niches fiscales sont réglementées et il est préférable de faire appel à des professionnels agréés par les autorités de tutelle (AMF, CIP…) pour vous faire conseiller. Aperçu des moyens pour payer moins d’impôts. 

Quelles réductions d’impôts sont les plus adaptées à votre situation actuelle et future ?

Voici 5 astuces pour réduire vos impôts

1-Payez moins d’impôts en investissant dans l’immobilier

LA NOUVELLE LOI PINEL

Réalisez un investissement immobilier locatif pour bénéficier d’une réduction d’impôts pendant 9 ans de 18% grâce à la loi Pinel.

1 Un engagement de location plus court

Le nouveau dispositif permet aux investisseurs de choisir la durée de leur engagement sur 6, 9 ou 12 ans, avec un avantage fiscal progressif.

– Soit 12% de réduction d’impôts sur 6 ans

– Soit 18% de réduction d’impôts sur 9 ans

– Soit 21% de réduction d’impôts sur 12 ans 

Les investissements sont plafonnés à 300 000€ par an et par foyer fiscal et limités à 2 acquisitions par an.

Le plafond global au m2 de 5 500€ est maintenu.

2 Location Ascendant/Descendant

Le législateur a autorisé la location aux ascendants et descendants, tout en permettant aux investisseurs de bénéficier de l’avantage fiscal, à la condition que les locataires respectent le plafonnement des ressources prévu par la Loi.

Pour cela le bien doit être loué pendant 6,9 ou 12 ans

  1. Le programme doit être situé en zone éligible,
  2. Répondant aux normes « Bâtiments Basse Consommation ».
Calculez votre économie d’impôts et découvrez les meilleurs investissements PINEL du moment.

3 Nouveau zonage : A bis, A et B1

L’objectif est d’adapter l’offre et la demande de logements dans les zones les plus demandées :

  1. Reclassement d’une centaine de communes en zone A bis et A, soit plus de 3,5 millions d’habitants supplémentaires concernés. Ainsi, des communes comme Lyon, Lille, Marseille ou Montpellier passeront de la zone B1 à A.
  2. D’autres grandes villes telles que  le Havre, Caen et Dijon seront reclassées de B2 en B1 .
  3. Si des déclassements ont été effectués entre B1 et B2, aucun déclassement en zone C n’a été opéré, afin de ne pas pénaliser la construction de logements. Au contraire, plus de 600 communes actuellement en zone C sont reclassées en zones B1 ou B2.

Seules les zones A bis, A et B1 sont éligibles au dispositif Pinel, la zone B2, uniquement par décision préfectorale. La zone C est exclue.